Assurance-vie : tout savoir

Assurance-vie : tout savoir

L’assurance-vie est une épargne de précaution à laquelle souscrit un particulier ou une personne morale. Elle consiste en un placement financier régulier devant servir à protéger les intérêts du bénéficiaire au moment opportun. En dehors de la prise en charge en cas d’évènement tragique, le souscripteur bénéficie également des avantages liés à la fiscalité et à la transmission du patrimoine.

Les supports de l’assurance-vie

Dans un contrat d’assurance-vie, il existe deux types de supports d’investissement. Nous avons d’abord les compartiments des Fonds en Euros. Ces derniers sont gérés par l’assureur qui offre une garantie sur le capital et investis directement en obligations d’Etats de l’UE.

Il est donc impossible que le souscripteur perdent son argent parce qu’en fonds euro, le capital est garanti. Ainsi, le patrimoine progresse chaque année et  les intérêts sont versés à la date du 31 décembre.

Ensuite, nous avons les unités de compte. Ces dernières n’offrent pas de garantie sur le capital et sont principalement investies dans l’immobilier puis dans les actions ou les obligations. Elles constituent un support d’engagement plus risqué, mais offrent par contre, une espérance de revenus à long terne.

L’optimisation fiscale de l’assurance-vie

Personne ne devrait attendre de constituer un patrimoine important avant de souscrire à une assurance-vie. En effet, l’âge du contrat est beaucoup plus important que les sommes investies.

Cela permet au souscripteur de bénéficier tôt des avantages fiscaux liés à cette épargne et d’obtenir une prise en charge en cas de danger. Il pourra également bénéficier des avantages successoraux afin de déterminer les bénéficiers de son patrimoine.

Les héritiers peuvent être choisis parmi ses proches comme son choix peut se porter vers des personnes « hors succession ». Notons, qu’il est important de trouver un bon courtier en assurance-vie. Il peut s’agir d’une banque traditionnelle ou en ligne, d’une mutuelle, d’un conseiller en gestion de patrimoine ou d’un courtier professionnel en assurance-vie.

L’adhésion à une assurance-vie

L’adhésion à une assurance-vie implique la détermination de certains facteurs. La première concerne la durée du contrat. À ce sujet, la loi ne fixe pas les périodes, mais propose aux clients de choisir une durée variable qu’ils peuvent augmenter ou diminuer avec le temps.

Ensuite, les souscripteurs ont la possibilité de réaliser leur épargne sous trois formes. Il s’agit des versements initiaux, complémentaires libre et complémentaires programmés. La dernière concerne les frais du contrat de l’assurance-vie sont variables et déterminable selon les formes de versements. Cependant, on peut distinguer, les frais d’entrée, les frais de gestion et les frais d’arbitrage.

La gestion d’un contrat d’assurance-vie

Les compagnies d’assurance-vie proposent généralement aux clients, la gestion libre, pilotée ou sous mandat de leur contrat. La gestion libre laisse au souscripteur le choix de la répartition des supports disponibles et la possession totale des allocations d’actifs.

Avec la gestion pilotée, le client donne un mandat à un courtier pour s’occuper du contrat. Par contre, avec la gestion sous mandat, vous ne décidez pas des caractéristiques du contrat. Vous confier son pilotage à une société après avoir présenté votre profil à risque.

À un moment ou à un autre, vous allez ressentir le besoin d’entrer en possession de votre somme placée en épargne. Tous les contrats d’assurance-vie, donnent l’opportunité de récupérer le capital sous plusieurs formes et de mettre fin à votre engagement si le souscripteur en a envie.

Luc A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *